Le texte de loi est applicable depuis le 15/07/2014 (lien) avec une modification sur le décret applicable le 07/05/2015 (ici).

Vous trouverez ici les clés pou comprendre le texte de loi.

Comprendre le « fait maison» en 4 points

Le logo « fait maison »

Qu'est-ce qu'un plat « fait maison » ?

Fait maison : quels produits pour confectionner un plat « fait maison » ?

Maîtres-Restaurateurs et « fait maison », comment s'y retrouver ?

Mis en place par le gouvernement afin de promouvoir le métier de cuisinier et la gastronomie française, nous n'avons pas encore de retours ou d'études faites après l'application du décret.

(1 étude Ipsos demandée par l'hôtellerie-restauration (à lire) et un article avec avec témoignages de Sud-Ouest préalables à l'application du texte)

 

Il est donc dorénavant interdit d'inscrire « fait maison » pour des plats qui ne respecteraient pas les conditions du décret sous peine d'être sanctionné pour tromperie ou publicité mensongère.

Mais le texte est il appliqué concrètement dans le sens inverse, c'est à dire ceux qui produisent déjà du fait maison prennent-ils la peine d'inscrire le logo sur leur carte ? La renommée, le bouche à oreille et la carte et l'établissement en eux-même répondent souvent à la question...

 

Ses dernières années, des obligations de « certification » dans la restauration sont apparues, avec le permis d'exploitation et les bonnes pratiques en hygiène alimentaire notamment. Ce qui est une bonne chose pour la restauration.

Il n'est cependant toujours pas nécessaire de posséder un diplôme de cuisinier ou de restaurateur pour ouvrir un établissement.

 

Quelles sont les bénéfices et les limites de la multiplication, des « appellations » et « classifications », notamment avec le titre de maître restaurateur et le fait maison ainsi que les notations des différents guides et sites internet...

 

Bénéfices :

-la clientèle possède beaucoup d'informations et peut décider en connaissance de cause

-une certaine fierté de la part des restaurateurs de faire une belle proposition à leurs clients

-Promotion de la gastronomie française, qui fait partie du patrimoine immatériel de l'Unesco !

-combat contre la « malbouffe » et les complications qui vont avec...

 

Dangers, limites :

-Produire du fait maison nécessite entre 20 à 30% de main d’œuvre en plus selon les professionnels, et cela impacte énormément sur les charges d'un restaurant

-L'augmentation des tarifs entraînée par le point précédent pourrait être excluant pour une partie de la clientèle

-Noyer les clients sous une masse d'informations

-Exclure certains restaurateurs de ces cercles vertueux, par exemple le titre de maître restaurateur nécessite 4 entrées, 4 plats et 4 desserts fait maison ainsi qu'un certain standing...Donc difficile à faire pour les petits établissements.fait maison

 

 

Le point très positif reste que nos métiers sont sous les projecteurs, très médiatisés, et que cela nous pousse toujours à nous repenser et à nous améliorer.

Récemment, de grands Chefs dans une émission de la chaîne M6 ont milité pour lancer une marque MADE IN FRANCE...et consommer local, ce qui est à mon sens très louable.

Mais il faudra réfléchir à comment placer tous ces logos sur nos menus !

pp

maitre resto