allergo

Le règlement INCO (information du Consommateur) N*1169/2011 est une nouvelle règlementation Européenne sur les denrées alimentaires applicable depuis le 1 décembre 2014.

Cette règlementation impacte les informations données sur les emballages des denrées alimentaires, elle oblige également le opérateurs en restauration hors foyer à informer leurs clients des allergènes présents dans les denrées alimentaires proposées.

Modalités d'application

Un décret français a été publié le 19 avril 2015 définissant les modalités d'informations relatives aux allergènes :

• Pour les denrées alimentaires non préemballées ou emballées sur les lieux de vente, l’information relative aux allergènes doit être indiquée de façon écrite sur le produit ou à proximité immédiate.

• Dans les lieux où sont proposés des repas à consommer sur place, on doit trouver à la portée de tout consommateur, sous forme écrite et de façon visible et lisible :
- Soit l’information sur la présence d’allergènes dans les produits
- Soit le moyen d’obtenir cette information. Dans ce cas, le consommateur doit pouvoir librement accéder à l’information écrite (ex : localisation d’un classeur contenant l’information au fond du restaurant, libre d’accès).

• Dans le cadre de la restauration collective, lorsqu’un dispositif permet au consommateur d’indiquer avant consommation qu’il suit un régime particulier (dont allergies), alors l’information relative aux allergènes n’est pas requise. Le fournisseur de repas doit alors conserver un document attestant du refus manifesté par le consommateur pendant 3 ans.

Ces dispositions doivent être mises en place au 1er juillet 2015. Mettez-vous en conformité !

Les 14 allergènes à mention obligatoire :


- Œufs
- Lait
- Crustacés
- Mollusques
- Poissons
- Arachides
- Graines de sésame
- Soja
- Anhydride sulfureux et sulfites (>10mg/kg)
- Fruits à coque
- Céréales contenant du gluten
- Céleri
- Moutarde
- Lupin

Note : Les informations obligatoires concernent uniquement les allergènes présents dans les ingrédients et non les allergènes provenant d’une possible contamination croisée.

 

Pour les personnes atteintes d’allergies alimentaires, les intolérants au lactose ou au gluten, cette réglementation possède des avantages majeurs. Il sera ainsi plus facile d’identifier les aliments contenant des allergènes ce qui facilitera le choix d’aliments de manière avertie.

En pratique :

Former l’ensemble du personnel de service et de cuisine
• Mettre à jour les renseignements concernant les allergènes des aliments, tenir un classeur qui sera mis à disposition des clients dans lequel recenser les différents allergènes utilisés dans les différents plats.
• Ne jamais fournir d’informations non fiables (« ça doit être bon ...»)
• Proposer des alternatives.

 

Les bonnes questions à se poser :


Les allergènes présents dans tous les ingrédients utilisés dans vos recettes (ingrédients transformés et non transformés) doivent être considérés.
Par exemple, vous devez vous demander:
• Quels ingrédients est-ce que j’utilise et ai-je tenu compte des allergènes présents dans la liste des ingrédients ?
• Est-ce que j’ai bien les informations sur les allergènes présents dans les aliments non pré-emballés (ex produits frais) ?
• Qu’est-ce que j’utilise pour assaisonner ?
• Qu’est-ce que j’utilise pour lier les sauces ? Composition du dressage ?
• Qu’est-ce que j’utilise comme décoration ou comme garniture ?
• Les restes de l’excédent de production sont-ils utilisés pour d’autres plats ?
Parfois, les allergènes qui ne nous viennent pas immédiatement à l’esprit ou qui sont moins bien connus sont « cachés » dans les aliments

retrouvez de précieuses informations sur les différents allergènes sur le document d'Unilever.

ainsi que sur le site officiel du gouvernement. 

 

Partagez vos méthodes de classement ou expériences sur les allergènes !

allergenes